Menu

28

Déc

Étapes à respecter pour la pose de lambris

Temps de lecture : 6 minutes

Catégorie : Conseils Pratiques

Disponible en de nombreux coloris et formats, adaptable à tous les styles d’intérieur, le lambris permet de composer les décors les plus variés. Revêtement esthétique et durable, d’une grande modernité il contribue à créer son univers personnalisé.

la pose de lambris sur ossature

Quels avantages pour la pose de lambris sur ossature ?

La pose de lambris sur ossature offre de nombreux avantages :
– isolation : permet d’intercaler un isolant entre le support et les lames
– aération : permet de  créer une circulation d’air conséquente entre le support et les lames afin de prévenir de l’humidité.
– durée de vie : bonne tenue sans le temps, solidité et résistance aux chocs.
La pose de lambris sera plus aisée à l’aide d’un cloueur pneumatique de finition offrant une puissance optimale. En effet, un compresseur à air facilitera la précision d’enfoncement des clous en assurant un travail soigné.

Quel type de pose de lambris choisir ?

pose de lambris

 

  • Verticale : Agrandit visuellement une pièce ne bénéficiant que d’une faible hauteur sous plafond.
  • Horizontale : Idéal pour les sous pentes, combles et pièces mansardées, crée une impression d’espace.
  • En diagonale : Brise l’effet rectiligne des pièces trop longues

Après avoir effectué tous les travaux d’enduits et de plâtre, avoir vérifié l’aplomb des murs et démonté les prises et interrupteurs (bien repérer leur emplacement pour les remonter plus facilement), vous pouvez procéder à la pose du lambris en suivant ces conseils pratiques.

L’ossature doit être plane avec une verticalité ou une horizontalité parfaite :

  • contrôler à l’aide d’un niveau ou fil à plomb
  • si le support n’est pas plan, utilisez des petites cales entre le tasseau et le mur pour rattraper les écarts.

Etape n°1 : Pose des tasseaux

Important : Les tasseaux doivent être perpendiculaires au sens de pose des lames

  1. Fixer les tasseaux en Sapin du Nord (12×25 ou 25×25), perpendiculairement au sens de pose, avec un espacement compris entre  40 cm  et 60cm (entraxe) et éloignés un intervalle de 3 à 4 cm entre les longueurs des tasseaux et/ou des extrémités (angles des murs), pour une circulation de l’air optimale.
    Ils sont vissés ou chevillés directement au support
  2. Penser aux tasseaux pour tous les entourages (fenêtres, placards, portes…).
  3. L’air devant pouvoir circuler derrière le lambris, prévoir un espacement de 15 cm entre les tasseaux. Dans le cas d’une isolation, utiliser des tasseaux plus épais. A l’aide d’une agrafeuse pneumatique, vous pouvez agrafer la laine de verre ou le matériau isolant entre chaque tasseau en maintenant toujours des espaces pour la circulation de l’air.
    Bon à savoir : Pour un isolant plus épais, une ossature secondaire peut être fixée perpendiculairement à la première à l’aide d’un cloueur et pourra ainsi recevoir l’isolant.
  4. Afin de faciliter la pose de lambris, penser à décaler les tasseaux au plafond et au sol.
  5. Ne pas oublier de poser des taquets au-delà du dernier tasseau au sol pour la fixation des plinthes.

Etape n°2 : Assemblage des lames

Important : les lames doivent impérativement être déballées 72 heures avant la pose de lambris et stocké sur son lieu de mise en œuvre, dans les conditions d’utilisation finale (température habituelle…).

  • Pour la pose de lambris horizontale, poser la première lame en bas du mur bien à niveau avec sa rainure orientée vers vous.
  • Pour la pose de lambris verticale, commencer dans un angle et finissez vers la porte. Inutile de supprimer sa languette, elle sera masquée par la tranche de la lame venant en retour (ou la plinthe).
  • Contrôler soigneusement au niveau à bulle l’aplomb (ou l’horizontalité) de la lame : la régularité de votre lambris en dépend. 
  • Maintenez la en position en clouant à l’endroit des tasseaux au plus près de la languette (ou dans celle-ci) avec des pointes tête homme.
  • Vérifier le bon emboîtement de chaque lame sur toute sa longueur avant la pose de la suivante.
  • Utiliser les chutes au fur et à mesure en partant toujours du haut.
  • Passer au fur et à mesure les câbles des interrupteurs et prises dans des gaines que vous laisserez dépasser des lames de lambris.
  • Placer des clous régulièrement sur vos lames, un par tasseau.

Etape n°3 : Fixation des lames

 

clouage lambris

  • Clouer les lames en biais dans les rainures (1) ou dans les languettes (2) à l’aide d’un cloueur de finition.
  • Clouer ou agrafer les lames en biais sur les tasseaux (dans les rainures ou languettes) (3) Pour assurer une bonne fixation, entrez bien la tête de l’agrafeuse sur le support et pressez à fond sur la gâchette. Pour un confort d’utilisation et une meilleure efficacité de travail, utiliser une agrafeuse équipée d’un bec long.

Important : Sélectionner les clous ou les agrafes compatibles avec votre cloueur/agrafeur. Pour ce type d’application il est conseillé d’utiliser des clous de finition mini brad ayant une section de fil fine pour ne pas endommager les lames de lambris.

Notre sélection : le cloueur agrafeur Bostitch SB2IN1

Le cloueur/agrafeur Bostitch SB2IN1 est un outil 2 en 1 pour tous les travaux de finition intérieurs,il utilise des pointes des pointes mini-brads de 15 à 40mm et des agrafes type 90 de 15 à 35mm.

Ce cloueur est idéal pour les travaux légers et préçis grâce à son chargement latéral et à son échappement orientable.

Avantages : 

  • Gâchette double sécurité
  • contrôle de profondeur d’enfoncement
  • poignée caoutchouc ergonomique
  • adaptation anti-marques
  • boitier en aluminium

Etape n°4 : les finitions

finitions

Encastrement des prises

  • Après avoir repéré les emplacements des boîtes à encastrer, Le bas de la prise, une fois remontée, doit se situer à 10 cm du sol minimum.
  • Effectuer le perçage à la scie cloche du diamètre requis, au centre de la lame. 

Corniche, plinthe et cornières

Il existe un grand nombre de choix de baguettes et moulures adaptées à la finition du lambris.

  • Commencer le long du plafond en clouant des corniches ou du champlat.
  • Bien prendre vos mesures et assemblez-les à coupes d’onglet dans les angles (rentrants ou sortants).
  • Fixer ensuite des plinthes ou des profilés de sol au pied des parois à l’aide d’un cloueur pneumatique.
  • Pour finir, recouvrir les angles sortants avec des cornières et les encadrements de fenêtres avec des profils à feuillure.

Retrouvez sur notre blog :